Category Archives for "Positive attitude"

syndrome imposteur et cerveau
Déc 03

Le syndrome de l’imposteur dans votre cerveau

By Juliette Potin | Expat , Positive attitude

Le syndrome de l’imposteur est le signe que votre cerveau fonctionne extrêmement bien !🤯

Ou plutôt qu’une partie de votre cerveau carbure à fond !

Comme l’explique Jill Bolte Taylor dans son livre “le cerveau, cette équipe de choc”, un groupe de cellules de votre cerveau gauche émotionnel capte des informations à l’instant T et les compare avec des informations précédemment stockées. C’est ainsi que face à une situation de stress, votre cerveau va se rappeler d’une situation similaire désagréable vécue il y a des années et enclencher une réaction automatique de fuite ou d’attaque.😨

Revenons à notre syndrome de l’imposteur et mettons-nous dans la peau d’une personne qui recherche un travail à l’étranger. Vous voici face à un recruteur qui ne comprend pas votre accent et qui vous décrit un poste dont vous ne comprenez pas très bien les contours.

Ce que vous ressentez à ce moment là, c’est de l’incompréhension, peut-être du jugement de la part du recruteur. Et si on plonge à l’intérieur de vous, on pourra y déceler de la colère ou de la tristesse de ne pas comprendre et de ne pas être totalement compris. Exactement le type d’émotions qu’on a pu vivre enfant ! Le cerveau gauche émotionnel fait illico le lien entre ces 2 évènements et se met en mode stress.😬Lire la suite

Syndrome de l'imposteur
Nov 17

Experte moi ? j’ai failli refuser une interview dans le Figaro!

By Juliette Potin | Expat , Positive attitude , Recherche emploi

J’ai été interviewée en tant qu’experte pour un article du Figaro !

Experte? mais pour qui je me prends ?🤷‍♀️

Lorsque j’ai été contactée, j’ai pensé à une erreur…

Et puis j’ai pensé passer le relais à un coach plus expert que moi…

Finalement, j’ai décidé de m’appliquer ce que je transmets à mes clientes expat qui souffrent d’un excès d’humilité… 🙄 Excès d’humilité qui est en partie culturel, comme je l’explique d’ailleurs dans cet article. En France, on valorise plus l’humilité que le marketing de soi. J’en suis un très bon exemple !Lire la suite

Suivre son intuition
Mar 02

Le jour où je n’ai pas su suivre mon intuition…

By Juliette Potin | Intuition , leçon du quotidien , Positive attitude

Le jour où je n’ai pas su suivre mon intuition et que j’ai compris après coup que ça en était une…🙃

J’attendais mon bus ce matin-là. Je n’avais pas pris de marge et le bus était très en retard. Je commençais à faire mes calculs : si l’enchainement avec le métro puis le tram se goupillait bien, je n’avais plus aucune chance infime d’être à l’heure à ma formation…🤔

Lorsque la vie me met face à quelque chose qui ne me convient pas, plutôt que de râler, j’ai appris à diriger mon attention sur ce que je veux. J’ai donc fait le vide à l’intérieur de moi et j’ai posé l’intention que tout se déroule de manière fluide et facile.😌

Une pensée m’est venue : il me faudrait une voiture. Il faudrait que justement là devant moi passe une personne que je connais qui puisse me rapprocher de ma destination. 💡Lire la suite

une nouvelle année comme l'ascension d'une montagne
Jan 06

A l’ascension de la montagne 2023 !

By Juliette Potin | Positive attitude

Une nouvelle année a un côté vertigineux. Comme en haut d’une montagne particulièrement escarpée.

Derrière moi, tout ce que je réalise de chemin parcouru.

Devant : le vide.

Et dans ce vide, tous les possibles. Les plus excitants et les plus intimidants.

De là-haut, tout semble facile, je me fixe des prochains sommets ambitieux.

J’amorce la descente hyper motivée, gonflée de bonnes résolutions pour la suite. Remplie de stratégies pour être à la hauteur de mon potentiel.

Et à mesure que je redescends, je commence à douter. Je me demande si mes objectifs pour l’année à venir sont réalisables, si j’ai les capacités, si je suis suffisamment entourée et si la vue depuis ces futurs sommets vaut vraiment le coup.Lire la suite

une histoire de pomme de pin
Déc 12

Tout est déjà là !

By Juliette Potin | leçon du quotidien , Positive attitude

Et si ce que vous cherchez était déjà là ?

Le week-end dernier, j’avais besoin d’une pomme de pin pour ma déco de Noël. J’habite en ville mais j’avais en tête quelques espaces à proximité où je trouverai des pins. Je suis partie à pied avec enthousiasme, sous le soleil d’une magnifique matinée d’hiver. J’ai laissé mes pas me porter, repérant l’un après l’autre mes arbres candidats dépassant au-dessus des pavillons. Le nez en l’air à la recherche de ma fameuse pomme de pin, je découvrais mon quartier autrement.

La tâche allait être plus difficile que prévue. Les pommes de pin que je trouvais étaient soit trop petites, soit encore bien accrochées sur des branches inaccessibles. A deux reprises, je me suis faufilée dans une résidence privée, me retrouvant coincée sans digicode pour ressortir…

La frustration commençait à monter. Après 1h de balade, j’allais rentrer bredouille. Je décidais alors de lâcher prise et de juste profiter du moment présent. Prenant quelques grandes inspirations, je me posais là debout au milieu du parc, fermant les yeux, à l’écoute des oiseaux et des bruits d’enfants. Alors que je raccrochais un sourire sur mes lèvres, je fus submergée par une forte odeur de cèdre. Je rouvrais les yeux. Est-ce que les cèdres aussi portaient des pommes de pin ? Je découvrais que oui mais là encore les branches étaient trop hautes pour moi. Qu’à ne cela ne tienne, je déambulais au milieu de ces arbres majestueux, profitant encore quelques minutes de leur fabuleux parfum, avant de rentrer chez moi.

C’est au moment d’ouvrir ma porte d’entrée, encore sous le charme de cette balade et de l’odeur des cèdres, que je remarquais une pomme de pin sur le rebord de ma fenêtre ! Incroyable ! Une pomme de pin exactement comme celle que je cherchais, à la bonne taille et bien ouverte. Je réalisais alors qu’elle avait toujours été là, sans doute posée il y a quelque temps de retour d’une balade, et que je passais chaque jour devant sans la voir.

Cette histoire me rappelle que tout est déjà là. Que l’on peut passer des années à chercher à l’extérieur quelque chose que l’on a déjà à l’intérieur de soi. Qu’on a beau avoir cette chose devant les yeux, tant qu’on n’est pas dans le bon état d’esprit, on reste aveugle. Et que la seule manière de trouver cette chose est de s’arrêter, se poser et de vivre pleinement ce qui se propose.

PS : Si vous êtes prêt.e à partir en quête de vous-même, à l’écoute de votre voix intérieure pour trouver votre voie. Parlons-nous ! Je vous offre une première séance gratuite d’exploration. 

Nouveaux mots
Jan 07

De nouveaux mots pour 2022 !

By Juliette Potin | Positive attitude

La tradition des vœux me parait cette année lourde de responsabilité.🤔 Impossible pour moi de vous envoyer des vœux à la volée : du bonheur, de la réussite, de la santé. Ces mots semblent avoir quitté le registre de la définition positive commune pour prendre des couleurs beaucoup plus personnelles et contrastées.Lire la suite

Nov 03

Pourquoi je ne fais pas de cure de vitamine

By Juliette Potin | Positive attitude , Trouver ma voie

J’ai la chance d’avoir la vue sur un arbre depuis mon bureau. Je vois ses feuilles qui jaunissent puis brunissent avant de tomber. Et ce matin, j’ai vu un écureuil qui cassait une branche, peut-être pour fignoler son nid pour l’hiver. Moi aussi je sens que je change de saison. J’ai besoin de plus dormir, de ralentir le rythme. Lorsque j’explique ça à une amie, elle me dit : fais une cure de vitamine !Lire la suite

émotions des autres
Oct 18

Comment se protéger des émotions des autres ?

By Juliette Potin | Hypersensibilité , Positive attitude , Relationnel

Vous sentez vous souvent envahi.e par les émotions des autres ? J’ai posé la question à mes clientes et à mon entourage.

« Oh que oui ! me répond Marie. A chaque fois que je déjeune avec ma collègue, j’en ressors épuisée, submergée par son flot de problèmes et par ses émotions. Et j’en rajoute une couche avec mon propre agacement d’être aussi sensible ».

« Lorsque mon chef est entré en hurlant dans la pièce, me confie Nadia, j’ai senti illico la colère monter à l’intérieur de moi. Je me disais « Mais il nous agresse là » et j’avais envie de l’agresser à mon tour !Lire la suite

1 2 3 8
>