Construire le monde d’après

By Juliette Potin | Trouver ma voie

Sep 29
construire un monde nouveau
En cette rentrée, je rencontre de nombreuses personnes dépitées ou découragées. Elles vivent à l’étranger et l’expatriation n’est plus la vie pour laquelle elles avaient signé : elles se sentent loin de leur famille, parfois séparées de leur conjoint ou d’un enfant. Elles se sentent privées de la liberté qu’elles viennent justement chercher en expatriation. Celle de partir et de rentrer, celle de découvrir, de voyager. Le monde n’est plus leur maison. De plus, avec les restrictions, elles ne peuvent plus faire d’activités leur permettant de tisser du lien en local. 

Ou alors elles envisageaient de changer de travail, de se lancer à leur compte. Elles sont découragées parce qu’elles entendent parler de crise économique. Et se disent que les entreprises vont geler leurs embauches, que le moment n’est pas propice à la prise de risque de l’entreprenariat, que tout est perdu d’avance.
 
Elles sont surtout dépitées parce qu’elles ne savent pas combien de temps tout cela va durer. Il va falloir attendre. 1 an, peut-être plus. 
Ça c’est le discours qu’elles tiennent à l’extérieur. Parce que c’est ce qui colle à la morosité ambiante. Parce que ce serait indécent de dire qu’à l’intérieur, on fourmille d’envies et d’aspirations.

Et pourtant à travers cette crise, c’est un monde nouveau qui émerge.

Plus respectueux de la terre, plus solidaire, plus aimant, rempli de sens. C’est ce monde-là auquel croient toutes les personnes que je rencontre. Je le sens. Je le vois dans leurs manières d’être au quotidien, dans leurs efforts pour diffuser cet état d’esprit dans leur premier cercle.

Et pour certaines, ce premier cercle ne suffit plus. Elles s’engagent dans des causes qui font sens, elles se lancent dans la création d’une entreprise véhiculant leurs valeurs. Vous verrez que lorsqu’on sortira de la crise, le nouveau monde sera déjà là. Ce qui ne parait aujourd’hui que des initiatives éparpillées deviendra beaucoup plus visible. Alors si vous ressentez vous aussi cet immense besoin de sens, si vous sentez que ça fourmille en vous, c’est que vous avez un rôle à jouer dans ce nouveau monde. N’écoutez pas les signaux extérieurs et les discours alarmistes. N’attendez pas que le monde change pour exprimer vos talents. Ecoutez et suivez cette petite voix en vous qui veut construire le monde d’après !

 
PS : Si vous sentez que c’est le moment d’aller explorer cette petite voix qui veut construire le monde d’après, rejoignez-nous dans le programme en groupe « Trouver ma voie » qui démarre en octobre.
 
PS2 : Et si cette rentrée est pour vous synonyme d’émotions contradictoires et embrouillées, on en parle lors du café-atelier du vendredi 9 octobre. Je vous donnerai 3 clés pour une rentrée sereine. Inscription ici 
Follow

About the Author

Juliette Potin a vécu plusieurs années à l'étranger, en Italie, Turquie et plus récemment aux Etats-Unis où elle se retrouve à la maison après 15 ans de postes à responsabilité dans l'industrie. L'expérience de ne plus pouvoir se définir par son statut social est déstabilisante, celle d'avoir du temps devant soi : vertigineuse! Petit à petit, en se reconnectant à elle-même et à ses aspirations, elle s'autorise à se ré-inventer. Aujourd'hui, elle accompagne les expatriés dans cette quête d'eux-mêmes, formidable opportunité d'un nouveau départ.

>